Procalcitonine

Procalcitonine (PCT)

Témoins sains :

  • les valeurs normales mesurées à l’aide d’un test sensible sont inférieures à 0,05 μg/L.
  • Les concentrations sériques de PCT sont élevées au cours des infections bactériennes modérées à sévères, et augmentent avec la sévérité de la maladie. Cependant, des variations interindividuelles dépendantes de la situation clinique des patients ou de leur capacité immunitaire, peuvent être observées pour une même cause infectieuse. C’est pourquoi il est recommandé d’interpréter les résultats de PCT dans le contexte clinique et individuel de chaque patient.

Les valeurs de référence données ci dessous doivent être considérées à titre indicatif.

Augmentations de PCT indépendantes d’une cause bactérienne :

  • Maladies et syndromes systémiques (syndrome d’activation macrophagique, maladie de Kawasaki, coup de chaleur, syndrome d’hypersensibilité médicamenteuse [DRESS], syndrome hyper igD, défaillance circulatoire prolongée, arrêt cardiaque)
  • Phases aigues de situations circonstancielles (premiers jours du polytraumatisé, premiers jours du grand brûlé, nouveau né dans le 1er jour de vie, hépatites virales [en cas de cytolyse importante], thyroïdite de De Quervain)
  • Cancérologie et hématologie ( injection d’OKT3 en post-tranplantation d’organe, post-injection d’acide zolédronique, carcinomes bronchiques à petites cellules, cancers médullaires de la thyroïde, tumeur carcinoïde, foie multi-métastatique)
  • Infection fongique systémique, ou accès pernicieux palustre

Des taux faibles de PCT n’excluent pas automatiquement la possibilité d’une infection bactérienne :

  • À la phase la plus précoce de l’infection (<6 hr), notamment certaines pneumonies communautaires vues précocement
  • Patient préalablement traité par AB efficace
  • Pneumonies à germes atypiques
  • Tuberculose
  • Brucellose
  • Maladie de Lyme
  • Infections très localisées (abcès des parties molles, médiastinites…)
  • Technique de dosage et/ou seuil non adaptés au contexte clinique

PCT - Optimisation des ressources médicales et financières

PCT - Insuffisance cardiaque aïgue

Le dosage de PCT ne se substitue pas à un examen clinique attentif. Les valeurs de référence présentées ici sont données à titre indicatif. L’interprétation du dosage de PCT doit être confrontée aux critères cliniques et biologiques. En cas de forte suspicion clinique et une PCT initiale faible, contrôler le dosage à 12 heures.

Dernière mise à jour : 3 Octobre 2016